2.7 C
Paris
mardi, 26 janvier, 2021
Home Boutique Librairie L’histoire de Ducati-Tome 5

L’histoire de Ducati-Tome 5

35,90

De la Ducati 916 aux 900-750 SS et S à injection

Par Marc Poels
  • 120 pages
  • Couverture cartonnée, pelliculage brillant
  • Dos carré cousu
  • Papier intérieur satiné 150 grammes
  • Impression quadrichomie
UGS : Livre-Histoire-Ducati-T5 Catégorie :

Description

LE TOME 5 EST EN STOCK ET NOUS PROCEDONS À L’EXPEDITION DES COMMANDES AU QUOTIDIEN

RESUME


A la fin du tome 4 de l’Histoire de Ducati paru dans la même collection était furtivement évoquée l’apparition de la 916. En 1994, cette moto allait propulser Ducati vers des sommets en matière de moto sportive, sur le plan esthétique, des performances et commercial… Car la 916 allait offrir la bagatelle de trois titres mondiaux à Ducati en Superbike (1994 et 1995 avec Fogarty, 1996 avec Corser) avant que ses versions ultérieures, les 996 et 998, prennent le relais en 1998, 1999, 2000, 2001 et 2002 (titres pilotes 1998 et 1999 avec Fogarty, et 2001 avec Bayliss). Véritable véhicule de conquête, la 916 sera déclinée en 748, la nouvelle direction de Ducati, dès l’arrivée de TPG fin 1996, mettant à profit toutes les opportunités pour rentabiliser les investissements réalisés par le groupe américain. Et dans la foulée apparaitront les familles Supersport à injection et Sportouring. Des ST qui allaient ouvrir à Ducati une nouvelle clientèle, celle des amateurs du Grand Toursime sportif, une idée qui fera ensuite son chemin jusqu’à ce qu’une certaine Multistrada intègre la gamme. Mais c’est une autre histoire… Une belle période à la découverte de laquelle vous invite cet ouvrage.

SOMMAIRE
• Les 916 de production
• Les 916 de compétition
• Les 748 de production et de compétition
• Les ST 1ère série
• Les 900-750 Supersport et Sport à injection

Vous aimerez peut-être aussi…

L’ABONNEMENT, L’AVENIR DE LA PRESSE !

Vous n’êtes pas sans savoir que la presse traverse une grave crise de la distribution. L’inexorable chute des ventes des quotidiens, des hebdomadaires d’information ou encore des programmes de télévision a profondément désorganisé la profession, notamment la principale messagerie qui distribue la presse en France mais aussi le réseau des marchands de journaux dans son ensemble.
Pourtant, plus les revues sont spécialisées comme Desmo magazine mieux leur marché se porte !
Malheureusement et comme pour la plupart des éditeurs, il devient de plus en plus difficile d’assurer une bonne distribution de notre titre, raison pour laquelle nous vous invitons plus que jamais à vous abonner. Non seulement vous réaliserez une économie sensible et vous serez assurés de ne plus manquer aucun numéro mais vous nous aiderez à renforcer la pérennité de notre entreprise.
Nous comptons sur vous, l’avenir de la presse, c’est l’abonnement !